Question santé par Dr. Bassecour : prévenir les troubles de la ponte

15/02/2022
Oeufs_-_2_-__laurent_-_200619__20_

©Magalli

Saviez-vous qu'il existe quatre troubles de ponte majeurs chez la poule ?

Ces troubles sont hypocalcémie, le syndrôme de l’œuf coincé, le prolapsus et la salpingite. Ils peuvent être parfois liés mais pas toujours. Afin de mieux reconnaitre ces troubles et aider vos poules Magalli à pondre de bons œufs frais, voici un article rédigé par Dr.Bassecour, le vétérinaire spécialiste des poules !

 

L'Hypocalcémie (manque de calcium)

Le calcium est un minéral essentiel pour la bonne santé de la poule adulte. Elle a, en effet, besoin entre 4 et 5 g de calcium chaque jour : 2,5 g sont utilisés pour fabriquer la coquille et le reste est dédié à son métabolisme quotidien. La fabrication de la coquille nécessite également d’autres éléments essentiels tels que le phosphore, zinc, magnésium, manganèse et vitamine D3.

Cependant les poules - même de compagnie - sont encore trop souvent nourries avec des graines de céréales, des restes de table, ou de la nourriture trouvée dans le jardin. Dans ce cas, il est impossible d’équilibrer la ration. Si ces aliments sont consommés en grande quantité (>10%) et s’ils ne contiennent pas suffisamment de nutriments essentiels, la poule subit alors un déséquilibre alimentaire.

Un manque de calcium dans l’alimentation obligera la poule à utiliser la réserve de calcium des os pour fabriquer la coquille. En conséquence, on remarquera une diminution de la ponte, une fragilisation des os, ainsi que la ponte d'œufs à la coquille fine et cassante 

Pour éviter de subir un manque de calcium, une poule pondeuse doit être nourrie avec un aliment complet pour poule pondeuse, additionné pendant la période de la ponte de coquilles marines enrichies en grit calcaire. Cette ration équilibrée d'aliments contient tous les éléments nutritifs en quantité suffisante pour maintenir une production d’œufs de qualité.

Et chez la poule  pas de risque d'obésité avec un bon aliment complet et équilibré ! Elle ne mange que la quantité d'aliment dont elle a besoin et consommera de préférence les coquilles marines enrichies en grit en fin d'après-midi pour combler son appétit calcique, en vue de préparer la formation de la coquille de l'œuf (qui a lieu la nui)t.

 

LE MAL DE PONTE

Il peut arriver que l'œuf de la poule reste coincé dans l’oviducte, lorsqu’il n’arrive pas à passer par le cloaque. Les causes peuvent être une inflammation de l’oviducte ou une paralysie partielle des muscles causée par un déficit en calcium et en magnésium ou encore la production d’un œuf trop gros.

Comment détecter le mal de ponte ? La poule paraît moins en forme, ne montre aucun intérêt pour bouger ou manger, avoir une difficulté respiratoire, de la constipation et un plumage ébouriffé. La posture typique d'une poule souffrant du mal de ponte est celle du pingouin avec les ailes qui tombent. Et attention, dans certains cas l’œuf coincé, s’il appuie sur le nerf sciatique, peut causer une paralysie des membres arrières et des boiteries.

Pour éviter de lourdes séquelles, il est donc important de faire pondre la poule dans les 48h. Elle doit être manipulée avec précaution pour éviter de casser l’œuf à l’intérieur de l'oviducte.

Voici les étapes pour essayer de décoincer l’œuf :

  • Baigner la poule dans de l’eau tiède

Il est conseillé de placer la poule dans une bassine remplie d’eau tiède avec des sels de magnésium, d'immerger pendant 20 min le train arrière et la région du cloaque, puis de laver et masser doucement son cloaque. Les sels de magnésium permettront de relaxer ses muscles.

  • Sécher la poule

Ensuite, vous pouvez délicatement enlever la poule de son bain afin de la sécher avec une serviette.

  • Lubrifier le cloaque

Pour lubrifier le cloaque, il faudra une fois de plus frotter et masser très délicatement le cloaque avec un lubrifiant à base d’eau (préférable à l’huile végétale).

  • Garder la poule au calme

La poule doit ensuite être gardée dans un endroit sombre, calme et chaud. 

  • Supplémenter avec du calcium et de l’aliment énergétique 

La poule a besoin d’une alimentation riche en calcium, en magnésium, en vitamines D3 et en énergie pour limiter son état de fatigue.

  • Répéter les étapes toutes les heures jusqu’à la ponte.

Si l’œuf n’est pas sorti après quelques tentatives, il est conseillé de contacter un vétérinaire (ou Dr. Bassecour) dans les meilleurs délais.

 

Le Prolapsus du cloaque

Dans cette situation, le cloaque est inversé. On observe alors un petit ballon de couleur rose - rouge qui dépasse du cloaque. D’autres symptômes généraux, montrant que la poule n’est pas dans son état normal, peuvent apparaître : un manque d’appétit, un manque d’activités et des plumes ébouriffées. Cependant, lorsqu’il est rapidement pris en charge, le prolapsus est facilement traitable.

De nombreuses causes peuvent être à l’origine du prolapsus du cloaque :

  • La ponte d’un œuf trop gros ou lorsque la poule est trop jeune, trop petite.
  • Une poule en surpoids est à risque, en raison de son inaptitude à se lever lorsqu’elle pond.
  • Les carences alimentaires, notamment en calcium (toujours le calcium !). 
  • Les fientes compactées, puisqu’elles sortent aussi par le cloaque. 

Il y a plusieurs traitements possibles. Si vous avez un doute, contactezles vétérinaires de Dr. Bassecour qui pourront vous accompagner dans les étapes à suivre, qui sont  :

  • Isoler l’animal. C’est très important car le prolapsus peut devenir une cible pour les autres poules qui piquent ce petit ballon rouge, ce qui peut aggraver la situation. Garder la poule isolée pendant au moins 48h après avoir traité le prolapsus.
  • Nettoyage de la région du cloaque avec de l’eau savonneuse pour enlever tous les débris qui peuvent s’y coller. Une bassine d’eau tiède est le meilleur moyen pour nettoyer la poule. 
  • Si besoin, utilisez un désinfectant en petite quantité, même si normalement, un prolapsus ne s ‘infecte pas. En cas de doute, vous pouvez contacter votre vétérinaire. 
  • Faire rentrer le cloaque. Cette manœuvre peut être effectuée par deux personnes. Il faut mettre la poule sur le dos et tenir calmement les ailes de la poule. Pendant qu’une personne tient la poule, l’autre enfile un gant en latex et fait délicatement rentrer le prolapsus en le massant délicatement avec un gel lubrifiant à base d’eau. En cas de difficulté, il faut appeler un vétérinaire.
  • Enfin, il est important de prévenir la ponte en gardant la poule dans le noir pendant plus de 12 heures par jour et limiter son alimentation pendant 2 semaines.

 

La Péritonite / Salpingite

C’est une infection de l’oviducte par une bactérie appelée Escherichia coli. Les propriétaires se rendent compte de cette pathologie surtout lorsqu’ils voient une « fibrine » dans le nid. C’est un amas blanc jaunâtre assez dur de forme oblongue, fait de jaune d’œuf coagulé, de cellules inflammatoires et de bactéries.

Une poule atteinte de cette pathologie arrête de pondre ou bien, ne pond que des œufs sans coquille, avec une coquille fine ou malformée. Elle montre des signes d’inconfort, est moins active, mange moins et peut parfois avoir des difficultés respiratoires. 

Lors d’une salpingite / péritonite, la visite chez votre vétérinaire s’impose. Lorsque la poule ne présente pas d’infection bactérienne, des soins de soutien suffiront  (nourriture donnée à la main, anti-inflammatoire, etc). Lors d’infections bactériennes avérées, un traitement hormonal pour empêcher la ponte pendant quelques mois est très utile pour laisser le temps de la cicatrisation.

 


 

Vous avez une question sur la santé des poules ?

Envoyez-nous votre question via notre formulaire de contact, et Dr. Bassecour y répondra dans un futur article !

Catégorie : Mes oeufs