Magalli utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service.En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Pourquoi les coqs chantent-ils si fort le matin ?

09/05/2019
Chant-du-coq_article-blanc

Si le chant du coq évoque le charme bucolique de la vie à la campagne, sa sérénade commencée aux premières lueurs du jour n'est pas toujours du goût de tous. Savez-vous pour quelles raisons le coq pousse la chansonnette si fort et si tôt le matin ? Nous vous présentons aujourd'hui quelques éléments de réponse pour mieux comprendre ce mystérieux phénomène.

 

"Cocorico" du matin au soir

Pendant très longtemps, le coq a été un réveil matin naturel mais contrairement à ce vous pensez, il ne chante pas uniquement à l’aube. Il donne de la voix tout au long de la journée, sans que vous ne vous en aperceviez. En fait, il commence à chanter 1 à 2 heures avant que le soleil ne se lève puis il pousse des "cocorico" toute la journée. Vous portez naturellement moins d'attention à ses cris diurnes, le silence étant moins profond en journée que la nuit dans une chambre silencieuse.

 

Un chant retentissant pour affirmer sa supériorité

Le coq est à la basse-cour ce que le lion est à la jungle : le roi. S'il chante aussi fort, dès son réveil et à longueur de journée, c'est pour faire régner l'ordre dans la basse-cour et pour marquer son territoire. Par son chant puissant, il entend épater ses poules et leur rappeler qu'il est le maître des lieux. Autoritaire et possessif, il chante également pour dissuader tout rival de venir sur ses terres et de s'approcher de ses "femmes".

 

Le syrinx, un puissant organe sonore

Comme chez les autres oiseaux, le cri du coq, qui peut tout de même atteindre 50 à 60 décibels, est produit par un organe appelé « syrinx ». Il s’agit d’une structure cartilagineuse se trouvant au fond de la trachée et composée de deux cavités. Elle est associée à une poche d'air qui est fait office de caisse de résonance. Son principe est similaire à celui d’un ballon de baudruche dont on pince plus ou moins l'embout pour produire des sons.

Pour finir, il est amusant de remarquer que si le chant du coq s’entend à travers toute la planète, sa retranscription phonétique n'est pas la même partout. Pour les Français c’est un « cocorico », pour les Anglais un "cock-a-doodle-doo", pour les Espagnols un "quiquiriqui", pour les Allemands un "kikeriki" et pour les Japonais un "kokekoko" !

 


Envie d’un coq ? Les poules peuvent pondre sans lui mais le coq est indispensable pour générer des poussins. 

Si vous avez envie de doter votre poulailler d’un coq, sachez que Magalli est une grande famille qui propose, en plus d’un large choix de belles poules, des coqs : rendez-vous sur la carte des points de vente Magalli.


 

© Magalli - christophe-huchet.fr

 

Catégorie : Ma poule