Le charme discret des fientes

28/09/2017
Fientes-magalli

Chez les oiseaux, l’orifice pour les voies intestinales, urinaires et génitales se nomme le cloaque. (Cloaca désigne en latin les égouts).

C'est un organe qui permet l’excrétion :

  • des œufs 
  • des urates 
  • des fèces 

et c’est aussi l’orifice génital permettant la reproduction.

Nous allons nous intéresser dans cet article à l’aspect extérieur des fientes de vos Magalli, car c’est un des premiers indicateurs de leur santé.

On l’ignore souvent mais il existe deux types de fientes :

  • les fientes intestinales
  • les fientes caecales

NB : A force d’observer les fientes (plus fréquentes autour des abreuvoirs), vous saurez déceler une fiente anormale. Ce qui est important c’est d’observer l’ensemble des symptômes : l’aspect des fientes intestinales ET caecales mais aussi un changement de comportement de votre animal, son plumage, son appétit etc. Si ce que vous observez vous inquiète, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.

 

# Les fientes intestinales

Elles sont comme leur nom l’indique issues de la digestion intestinale. Ce sont les plus volumineuses. Lorsque l’animal est en bonne santé, elles sont « moulées » c’est-à-dire qu’elles doivent avoir une certaine consistance et qu’elles se tiennent bien avec un dépôt aqueux limité autour.

La substance blanchâtre qui semble enroulée au sommet des fientes intestinales est composée de sels d’acides uriques (aussi appelés urates) ; c’est le principal déchet de l’utilisation des protéines par les oiseaux. On l’assimile aux urines chez les mammifères.

Ce qu’il faut observer chez une poule en bonne santé :

La forme et le volume :

Plutôt petite et bien moulée.

La consistance :

La teneur en eau ne doit pas être excessive, la fiente ne doit pas être gorgée d’eau. 

Vous pouvez comparer l’humidité des fientes de vos poules en les plaçant sur du papier absorbant ; plus l’auréole est grande, plus la fiente contient de l’eau.

Tout l’aliment est digéré, on ne doit pas distinguer de particules alimentaires non digérées.

L’odeur :

Sans odeur trop prononcée.

La couleur :

Habituellement marron foncée avec une trace d’urates.

Attention, la couleur des fientes peut varier en fonction de l’alimentation de vos Magalli ; si mademoiselle suit un régime « herbivore », ses fientes prendront peut-être une teinte verte mais sans danger.

Méfiance tout de même si des traces de sang (rouge ou noir) apparaissent. Si cela persiste, n’hésitez pas à interroger votre vétérinaire.

 

# Les fientes caecales

Les fientes caecales sont issues de la « vidange » des caeca. Ces organes sont de petits diverticules en cul de sac situés juste avant le rectum. Ils renferment une flore bactérienne riche et bénéfique à l’animal. Cependant ils peuvent en cas de déséquilibre devenir le siège d’affections parasitaires.

Les fientes caecales sont moins fréquentes que les fientes intestinales, on estime que l’animal excrète une fiente caecale toutes les 8 à 10 fientes intestinales. Elles sont facilement identifiables et ont un aspect de « crème dessert au caramel ».

Ce qu’il faut observer chez une poule en bonne santé : 

Texture :

Il faut que la fiente caecale soit lisse et non mousseuse (sans bulles d’air) avec un aspect visqueux.

Consistance :

Il ne doit pas y avoir de dégagement d’eau autour de la fiente.

Odeur :

Elles sont malodorantes (comparativement aux fientes intestinales)

Couleur :

Du caramel au brun foncé voire noir.

Catégorie : Ma poule