Magalli utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service.En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation.

Grippe aviaire : quels risques pour nos poules de compagnie ?

14/11/2020
En-t_te_oiseaux-migrateurs

L’automne, période de grand départ pour les oiseaux migrateurs, signe aussi le retour de la grippe aviaire. Pour vos gallinacés, quelques mesures sont conseillées suite à l'apparition d'un premier foyer en France (arrêté du 16 novembre 2020 à consulter ici). Rassurez-vous, le confinement de Magalli et l’attestation de déplacement pour aller picorer ne sont pas à l’ordre du jour. 

 

Mais au fait, la grippe aviaire, qu’est-ce que c’est ?

La grippe aviaire ou influenza aviaire est un virus hautement pathogène qui peut toucher presque toutes les espèces d’oiseaux sauvages, domestiques ou d’ornement. Le gibier d’eau migrateur (canards, oies ou encore les mouettes ou les échassiers) constitue le principal réservoir naturel des virus de la grippe aviaire.

Le virus se transmet principalement par contamination aérienne, c’est ce qui se passe quand la fiente des oiseaux sèche et se transforme en poussière avant d’être inhalée. Elle peut aussi se transmettre par un contact direct et prolongé avec les matières fécales des animaux malades ou de manière indirecte via des matières contaminées (matériel, eau, etc).

      

 

Chez Magalli, nous sommes très attentifs à la sécurité sanitaire afin de prévenir tout risque d’épidémie et assurer le bien-être et la vitalité de nos gallinacés. C’est pourquoi nous avons fait le choix d’un transport dédié et sur-mesure et d’un parcours santé approfondi, pour adopter des poules l’esprit tranquille.

La santé de Magalli et la votre n'ont pas de prix à nos yeux!

Votre garantie : la bague Magalli ! Chaque poule Magalli est ainsi baguée afin d’assurer aux nouveaux propriétaires toutes les garanties de sécurité sanitaire et bien-être animal.

 

      

 

Comment préserver Magalli ?

Aucun vaccin contre l’influenza aviaire n’étant autorisé en Europe, il faudra mettre vos Magalli domestiques à l’abri de ses congénères voyageuses.

Pour cela, positionnez un filet au-dessus du parcours pour limiter le contact de vos poules avec les volailles et autres oiseaux sauvages. Vous pouvez également mettre l’aliment de vos poules dans un nourrisseur pour ne pas attirer les autres animaux et changer régulièrement l’eau mise à disposition de vos gallinacés.  Ces quelques précautions, ainsi qu’une bonne hygiène de votre poulailler devraient amplement suffire !

 

Existe-t-il des risques de transmission à mes autres animaux domestiques ou à l’homme ?

Le risque de transmission à l’homme est rarissime, en effet, il faudrait être en contact presque permanent avec des volatiles malades pour pouvoir le contracter. Donc pas d’inquiétude à avoir de ce côté-là, vous pouvez sereinement continuer à câliner vos Magalli et à consommer leurs œufs. Préférez tout de même des œufs cuits pendant les périodes de risques élevés.

Il en est de même pour vos autres animaux de compagnie (chiens, chats, etc), il faudrait que ces derniers soient enfermés en continu avec un volatile malade ou qu’ils ingèrent un animal infecté… Ainsi, les risques de contamination sont très faibles pour vos amis à poils ou à plumes habitant en zone pavillonnaire.

Il convient cependant de rester prudent avec ce type de virus à mutation rapide et il peut être préférable de garder vos animaux en laisse et limiter les sorties dans les zones à risque le temps du passage des oiseaux migrateurs. 

 

Conclusion, préférez regarder le vol des canards sauvages par la fenêtre… et appliquez un confinement modéré à Magalli le temps que se calme l’épidémie…

 

Catégorie : Ma poule